ALGER – Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, a présidé dimanche à Alger, une rencontre avec les directeurs de la santé et de la population des wilayas de l’Est du pays, indique lundi un communiqué du ministère.

La rencontre a vu la participation des directeurs généraux des CHU, des directeurs des établissements hospitaliers spécialisés ainsi que les présidents des conseils scientifiques et des conseils médicaux des établissements des wilayas concernées.

Lors de cette réunion d’évaluation et après avoir entendu les préoccupations des directeurs de la santé et de certains présidents des conseils scientifiques, le ministre “a donné plusieurs instructions visant à améliorer les soins et la prise en charge des patients, en particulier au niveau des urgences et points de garde et la nécessité de créer toutes les conditions favorables aux équipes médicales et paramédicales afin de s’acquitter au mieux de leurs tâches”, précise la même source.

Le ministre a également souligné “la nécessité de renforcer la coordination entre les différents services et établissements de santé afin de faciliter la prise en charge de tous les patients en général et des femmes enceintes et des enfants en particulier, selon une organisation hiérarchique aux caractéristiques bien définis”, note le communiqué.

Dans le même contexte, M. Hasbellaoui a engagé les responsables de la santé “à accélérer et à multiplier les opérations de jumelage, de télémédecine et à développer les unités de soins et hospitalisation à domicile”.

Il a insisté sur “la nécessité de vacciner les enfants contre la rougeole, conformément au calendrier national de vaccination et de prendre toutes les mesures nécessaires en cas de l’apparition de la maladie en fonction du plan national de surveillance de la rougeole”.

Le ministre a également relevé “la nécessité d’une adaptation du statut professionnel des professionnels de la santé et la promotion du dialogue social avec tous les partenaires, de garantir la sécurité aux équipes de garde et veiller au bons accueil et orientation des patients et leurs accompagnateurs”.

Il a exigé, par la même occasion, des directeurs de la santé de “coordonner avec les walis afin d’accélérer la garantie de toutes les conditions matérielles nécessaires pour permettre aux médecins soumis au service civil de s’acquitter au mieux de leurs tâches” et de de “veiller à la garantie de la disponibilité des médicaments, des fournitures médicales, de l’entretien du matériel médical, de la gestion rationnelle de tous les moyens et capacités mis en œuvre par l’Etat au service des citoyens”.

Source: APS Algerie