Une méga-opération de don de sang a été organisée hier au CHU de Tlemcen par le collectif des médecins résidents. Cette initiative par laquelle les résidents veulent montrer leur dévouement aux malades et à laquelle la quasi-totalité des grévistes a adhéré, a grandement comblé le manque de cette substance vitale à l’hôpital. «Ce n’est pas là une opération conjoncturelle. Je dois signaler qu’elle a déjà été précédée par une autre bien avant notre grève», tient à souligner l’un des résidents. A 10h, le centre de transfusion sanguine du CHU de Tlemcen a été envahi par des dizaines de résidents qui ont été rejoints par certains médecins internes, externes, et par des paramédicaux pour faire don de leur sang. Selon l’un des membres du bureau de Tlemcen du Collectif autonome des médecins résidents algériens, la participation des résidents a été un record et d’autres initiatives sont prévues pour démontrer leur entière engagement aux côtés des malades et également pour parer à leurs détracteurs qui visent à ternir l’image du résident sur lequel reposent toutes les activités médicales. En fin de journée, une assemblée générale des médecins résidents était prévue pour discuter de la suite à donner à la grève illimitée entreprise voilà plus de 2 semaines. Selon certains grévistes, les résultats obtenus à l’issue de la réunion de samedi dernier de leurs représentants avec le ministre, demeurent en deçà de leurs espoirs et encore au stade des promesses et se disent par conséquent pour «le maintien de la grève jusqu’à ce que les pouvoirs publics prennent conscience du calvaire que nous endurons et proposent les décisions palpables et adéquates pour que nous recouvrions nos droits légitimes».

source: le quotidien d’Oran